Menu
Bannière - Faculté des études supérieures et postdoctorales

Foire aux questions

Les étudiants et les directeurs de thèse entretiennent habituellement de bonnes relations de travail et les étudiants préparent et soutiennent leur thèse avec succès. Cependant, des obstacles viennent parfois entraver ce processus. Si un problème surgit, la meilleure chose à faire est d'en parler d'abord avec la personne concernée, puis avec l'unité scolaire. En cas de problèmes, voilà quelques solutions pour les étudiants et les directeurs.

Vous avez le droit de recevoir un feedback dans un délai raisonnable. À moins d'un accord préalable, six semaines n'est pas un délai raisonnable. Essayez de joindre votre directrice de thèse par téléphone ou par courriel ou encore en vous rendant à son bureau. Si vous n'arrivez toujours pas à communiquer avec elle, parlez-en au directeur des études supérieures ou au vice-doyen de la FÉSP si le problème persiste.
Si vous avez établi soigneusement votre proposition de thèse et que vous avez rencontré votre directeur de thèse assez régulièrement, il y a très peu de chance que cela vous arrive. Si votre projet ne peut être poursuivi pour des raisons pratiques et non théoriques - si par exemple vous n'avez pas accès au matériel dont vous avez besoin - informez-en votre directeur de thèse, le comité de direction et l'unité scolaire pour essayer de trouver une solution. Si vous devez néanmoins changer de sujet, vous pouvez choisir un sujet qui vous permette d'utiliser une partie de votre travail actuel.
L'isolement peut être un problème pour quiconque entreprend un projet de recherche d'une telle ampleur. Restez en contact avec votre directeur de thèse, discutez de votre projet avec vos collègues, vos amis, etc. Explorez les services offerts par le SASS (Service d'appui au succès scolaire). Vous pouvez envisager de vous adresser à l'Association des étudiants diplômés (GSAÉD) et de participer aux activités savantes et sociales organisées par la GSAÉD. Cela contribuera non seulement à enrichir votre vie intellectuelle mais aussi à surmonter ce sentiment d'isolement. Structurez votre temps et fixez-vous certains objectifs. Même si vous êtes déçu par la qualité de ce que vous rédigez, essayez de garder un certain rythme de production. Cela peut être utile, même si le résultat vous paraît n'être qu'un ensemble non structuré de notes. Si vous jugez que votre situation devient critique et que vous avez besoin d'aide, des services de soutien sont disponibles sur le campus. Ne tardez pas à demander de l'aide : votre objectif est d'achever votre thèse et il serait dommage de ne pas profiter des ressources disponibles.
Essayez de planifier votre budget à l'avance pour éviter de tomber dans une telle situation. Toutefois, on ne peut pas toujours tout prévoir; comme la possibilité que votre directeur de thèse perde ses subventions. Si, pour une raison ou une autre, vous êtes à court d'argent, parlez-en à votre directeur de thèse et au directeur des études supérieures dans votre unité scolaire afin de voir de quelles aides financières vous pourriez bénéficier. Renseignez-vous également au site Internet de la FESP.
Gardez à l'esprit que tant que la thèse est logique et que les conclusions tirées des données sont correctes, vous ne devez pas forcément être en totale harmonie avec votre directeur de thèse quant à la méthodologie, l'analyse ou l'interprétation. Votre comité de direction peut pallier les manques éventuels qui résultent de votre relation avec votre directeur de thèse. Si vos recherches prennent une direction inattendue qui ne serait pas dans les cordes de votre directeur actuel, explorez les différentes possibilités et vérifiez quelles directives votre unité scolaire a établies pour ce genre de situation. Vous pouvez peut-être opter pour une direction conjointe plutôt que de trouver un nouveau directeur de thèse. Si vous avez fait le tour de la question et que vous pensez toujours qu'il vous faut changer de directeur de thèse, parlez-en au directeur des études supérieures. Il faut surtout lui parler avant de vous retirer de votre relation avec votre directeur actuel. Si vous décidez de changer de directeur de thèse, il vaut mieux le faire au début de la recherche et du processus de rédaction.
Identifiez le passage traduit en indiquant "traduction de l'auteur" entre parenthèses à la fin du passage ou dans une note identifiant la source. Pour d'autres renseignements, consultez le Centre d'aide à la rédaction des travaux universitaires.
Discutez avec l'étudiante et avec vos collègues sur la faisabilité d'une telle entreprise. Si l'étudiante comprend les limites de l'aide que vous pouvez lui offrir, vous pouvez décider de diriger sa thèse. Vous pouvez aussi envisager une direction conjointe. Ou alors vous pouvez décider de ne pas diriger cette thèse.Si l'étudiant est conscient que vous allez être absent pendant une partie de la préparation de sa thèse et qu'il souhaite malgré tout que vous le dirigiez, vous devez discuter avec lui de l'état d'avancement de la thèse au moment de votre départ. À partir de là, évaluez la situation. Si vous aidez l'étudiant à établir un plan de recherche précis, qu'il est conscient du travail à accomplir et que vous êtes prêt à vous engager, il se peut que ce soit possible. Vous devrez rester en contact avec l'étudiant lors de votre absence et organiser des rencontres. Vous pouvez également demander à un de vos collègues de vous relayer dans la direction de la thèse ou envisager une direction conjointe.
Discutez avec l'étudiante et avec vos collègues sur la faisabilité d'une telle entreprise. Si l'étudiante comprend les limites de l'aide que vous pouvez lui offrir, vous pouvez décider de diriger sa thèse. Vous pouvez aussi envisager une direction conjointe. Ou alors vous pouvez décider de ne pas diriger cette thèse.
Vérifiez vos notes sur vos rencontres avec l'étudiant et sur les activités reliées à la direction de la thèse. Vous saurez ainsi exactement à quand remonte votre dernière rencontre et quels objectifs l'étudiant s'était fixés lors de cet entretien. Essayez encore de le joindre et avisez l'unité scolaire de la situation.
Heureusement, cette situation n'arrive que très rarement. Cependant, si c'est le cas, parlez-en à votre étudiant dès que possible. Si l'étudiant est incapable d'améliorer les résultats de son travail dans un laps de temps raisonnable, essayez d'en discuter encore avec lui, puis avec le comité de direction (s'il existe) et le directeur des études supérieures. Organisez une réunion pour discuter tous ensemble du travail de l'étudiant. Élaborez différentes étapes ou examinez celles déjà établies. Rédigez un rapport de progrès pour chaque session. Si l'étudiant n'arrive toujours pas à faire des progrès, il devra se retirer du programme. Informez régulièrement l'unité scolaire et la FÉSP de la situation.